Projets

La cuniculture (ou cuniculiculture) est l’élevage des lapins domestiques. Il constitue un fort intérêt en raison de sa viande dite diététique et d’une grande valeur alimentaire car riche en protéine et en vitamine.

Cependant, il faut savoir qu’une lapine a une portée moyenne de 06 lapereaux par mise bas, sa durée de gestation est de 31 jours en moyenne et a 05 mise bas par an.

Les questions à se poser

  • Analyse de la demande et du marché de cuniculture dans la zone prévue à la vente
  • La bonne race ou souche ?
  • Le choix du lieu de la ferme de lapin
  • Combien de lapins et lapines avons-nous besoin pour démarrer une activité d’élevage de lapin ?
  • Le mode de reproduction (extensif, semi-extensif et intensif)
  • Les normes demandées pour la construction de l’habitat des lapins
  • Les matériaux d’élevage de lapin (combien de clapiers? combien de mangeoires ? etc…)
  • Les besoins alimentaires des lapins (quel est leur nourriture? la quantité nécessaire ? etc …)
  • La gestion de la ferme de lapin
  • La rentabilité d’une telle activité à long terme

Les coûts prévisibles

Pour l’acquisition des lapins, tout est facteur de leurs races et de votre capacité budgétaire. Il faut, en général pour débuter 01 mâle pour 05 femmes donc 06 individus à 36 000 Fcfa à raison de 6 000 Fcfa l’unité pour la race hybride ou locale et 65 000 Fcfa à raison de 10 000 Fcfa pour les femelles et 15 000 Fcfa pour le mâle.

  • Coût de l’habitat des lapins
  • Le matériel équipant l’habitat (mangeoires, clapiers, d’abreuvoirs, de boites à nid etc…)
  • Les produits vétérinaires pour l’entretien des lapins
  • Les couts de l’alimentation et à l’entretien de l’habitat
  • Les coûts de la main d’œuvre et du technicien agricole
  • Les frais d’eaux et d’électricité
  • Les couts de la commercialisation et de la distribution

LE CONSEIL AgriConseils

Les races les plus élevées en Afrique sont l’argenté de champagne, le fauve de bourgogne, le Néo-zélandais blanc, le californien… pour leur bonne précocité. Au Bénin, On retrouve les souches métissées, les souches locales pures, la souche Hyla. Les souches les plus fréquentes comprennent le « fauve de bourgogne », importé de l’extérieur par les missionnaires catholiques, la souche Hyla et surtout les souches métissées.

Une lapine peut mettre bas en moyenne 40 lapereaux par an, soit 50 à 60 kg de viande à commercialiser. Tout dépendra du mode de reproduction choisi pour une meilleure portée des lapines. C’est un investissement qui peut être rentable si bien sûr l’élevage et la commercialisation sont bien faits. Cependant comme l’agriculture, l’élevage demande beaucoup de temps et d’entretien : il faut une alimentation d’excellente qualité, veiller à l’entretien de l’habitat des lapins notamment.

Concernant l’investissement de départ tout est fonction de vos financements. Pour une personne ayant peu de moyen, il faut compter en moyenne entre 800.000 FCFA à 1.300.000 FCFA et pour une personne ayant plus de moyens, il faut compter en moyenne 1.500.000 FCFA à 4.000.000 FCFA

La clé pour la réussite d’un projet tourné vers l’élevage est surtout les personnes en charge de l’élevage ou de la ferme. Nous, AgriConseils, disposons de la technicité et pourrons donc vous accompagner dans la mise en place et dans la commercialisation de vos lapins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires